Bienvenue

L'équipe du Club Alpin Français Saoû Synclinal vous souhaite la bienvenue !

Que vous soyez simple curieux, ignorant des pratiques de l’escalade, ou grimpeur averti, désireux d’en découdre avec les voies équipées et proposées sur notre topo ou sur notre Stucture Artificielle d’Escalade (SAE) « Blocs sur Prises », venez découvrir notre site internet !

 

Pour une Escalade Responsable et Respectueuse,

Il y a déjà plusieurs années, j’écrivais dans notre Topo guide d’escalade à Saoû, les Trois Becs et ses environs, le plaisir du pratiquant de découvrir les nombreuses possibilités de voies d’escalade que nous procure le Massif de Saoû.

J’insistais sur la chance que l’on a, d’évoluer sur un tel terrain de jeu au regard de cette richesse que nous offre gracieusement de vivre ce site merveilleux.

Ce dernier se doit d’être quotidiennement apprécié et respecté de tous. Ce que nous donne cette nature si généreuse est tout simplement extraordinaire.

Ce cadeau inestimable, nous le partageons ensemble. Comportons nous et grimpons en êtres responsables !

Y pensons-nous souvent ?

Très sincèrement, j’avoue avoir quelques doutes !

Je me pose de plus en plus de questions sur l’état d’esprit et le comportement du pratiquant.

Je me permets donc de vous faire part de mon sentiment sur le sujet au travers de mon expérience de grimpeur / ouvreur, au coeur d’un des plus importants site d’escalade de la Drôme, dont la fréquentation est appréciée par de très nombreux (ses) grimpeurs (ses) de tout horizon, national et international.

Au sein du Club Alpin Français Saoû Synclinal, chaque année, lors de cette période de fin d’automne et tout au long de l’hiver, une équipe de responsables totalement investis pour une gestion cohérente et adaptée du massif, se retrouve le samedi et ou le dimanche, deux fois par mois, afin de satisfaire concrètement un travail d’entretien sur l’ensemble des sites d’escalade.
Je profite de l’occasion pour remercier chaleureusement ces personnes volontaires, composant cette équipe d’intervention au sein de notre structure.

Ces opérations de gestion des secteurs de pratique, comprend l’entretien et la signalétique des parkings, la signalétique et l’entretien des sentiers d’accès et des pieds de falaises.

Le rééquipement et l’équipement des voies d’escalade sont pris en charge tout au long de l’année, avec une organisation différente et adaptée aux besoins.

C’est un travail conséquent qui réclame de l’efficacité, de la réflexion face aux nombreuses contraintes que nous dicte le terrain, tout en respectant les exigences du milieu naturel.

Cette démarche environnementale et de conservation de nos espaces de jeux, que nous menons passionnément depuis de très nombreuses années pour le bien de tous, est fondamentale pour la pérennité de notre pratique, afin d’accueillir sereinement les amoureux de la grimpe à Saoû !

La pratique de la grimpe qui m’anime est pour moi depuis toujours, un ensemble de paramètres sportifs composés de valeurs indissociables qui en font son immense richesse.

Pour moi découvrir une falaise, l’exploiter pour créer des itinéraires, les faire partager au plus grand nombre, dans le respect du milieu naturel, fait partie intégrante de ma vision de la pratique de l’escalade.

Je ne peux alors qu’être reconnaissant, avec mes compagnons de cordée, de pouvoir vivre de telles aventures, offertes par ce site magnifique.

Je sais qu’au sein du club, des amis, des travailleurs de l’ombre, ont conscience de ce joyau que l’on se doit d’entretenir pour que les générations futures connaissent aussi ces plaisirs et ces joies.
Mais je déplore aussi quotidiennement, non sans affliction, que nous nous retrouvions lors de ces journées dédiées à la grimpe, si peu nombreux pour oeuvrer dans l’intérêt de tous pour le bien du massif.

Après tant d’années passées dans ce milieu, il m’arrive même parfois d’être traversé par un sentiment de dépit pour notre corporation, tellement la prise de conscience est totalement inexistante. Cet individualisme récurrent, opérant essentiellement dans un esprit de consommation me dérange et m’inquiète profondément.

Tout pratiquant respectueux de son sport, profitant pleinement du site, de surcroît gratuitement, tout en s’acquittant de manière responsable du topo d’escalade, devrait s’inquiéter de la gestion et du devenir d’un site qui l’accueille pour satisfaire sa passion.

Ce dernier pourrait imaginer, qu’il est possible de prendre contact avec les responsables du club pour ne serait ce que quelques heures, proposer son aide lors d’une séance d’entretien, ce qui serait beaucoup plus constructif et sympathique que de formuler parfois des remarques déplacées et désobligeantes, en étant bien souvent totalement ignorant du sujet.

Quand je me permets de dénoncer cela, je fais référence à l’absence de volonté, de lucidité, de réflexion, de certains de nos adhérents, des différents clubs, des nombreux pratiquants, mais aussi de professionnels de l’encadrement tels que Guides de Haute Montagne et Moniteurs d’Escalade (D.E), tous adeptes du Massif.

Cette grimpe là, composée de consommateurs peu responsables, demande à mon sens une attention particulière, vigilante et ferme !

Le grimpeur (se) quelque soit son niveau, se doit de pratiquer de manière responsable et respectueuse, sinon il détériore irrémédiablement son jouet !

Loin de moi l’idée de généraliser, fort heureusement d’ailleurs, mais, lorsque j’observe certains comportements, que je prends connaissance de propos de grimpeurs, dont certains sont aussi des pratiquant locaux, qui se permettent sans aucune humilité, de remettre en question les fondements de la grimpe, sans avoir conscience que les bonnes actions pour sauvegarder notre activité, sont de donner un peu de son temps pour aider une structure telle que la notre pour gérer un massif d’escalade, et d’adhérer dans un club tel que le notre pour le soutenir, ou encore d’acheter le topo guide plutôt que de le photocopier ou de le photographier. Mais aussi de reproduire des descriptifs complets de secteurs de grimpe et de voies sur des sites spécialisés internet.
Ce qui est répréhensible par la loi protégeant le droit d’auteur.

Soutenir et prendre en considération le travail effectué depuis de très nombreuses années pour permettre au plus grand nombre de profiter de voies équipées sur un site entretenu par une équipe dévouée et consciente de ses responsabilités, me semble crucial pour envisager l’avenir. Je pense sérieusement et sans provocation, que si il n’y a pas rapidement une véritable prise de conscience du pratiquant, la liberté de pratiquer l’escalade sur site naturel sera peut être menacée à terme.

Face à la prolifération plus ou moins adaptée, voire plus ou moins justifiée, de certaines réglementations parfois relativement contraignantes auxquelles nous sommes confrontés pour notre discipline, émanant des pouvoirs publics : l’Etat et ses services, les diverses collectivités, mais aussi les structures de défenses de la nature, sans oublier nos deux fédérations (FFME et FFCAM), nous pouvons à juste titre avoir quelques craintes sur le devenir de notre pratique en milieu naturel, même si conscients de nos responsabilités en qualité de dirigeants de club, nous élaborons des partenariats, nous permettant d’exister dans les débats, pour être une force de proposition et de nous positionner constructivement afin de mettre dans la mesure de nos moyens, tout en oeuvre pour la pérennité de notre activité.

En qualité de grimpeur / ouvreur, précurseur et développeur de voies d’escalade sur la massif de Saoû et ses environs, depuis 1981, mais aussi Président Fondateur en février 1987, du CAF Saoû Synclinal, je suis fort logiquement et en toute légitimité, très engagé sur le Massif de Saoû.
Mais je suis aussi un observateur très attentif du mode de gestion d’autres sites de notre région et au-delà !

Dans le cadre de l’utilisation des terrains privés et publics, des falaises, des sites, en vue de la pratique de l’escalade, des situations délicates à gérer apparaissent de plus en plus. Celles-ci sont parfois difficiles à régler, compromettant alors l’activité jusqu’à une interdiction effective, ce qui malheureusement est fort dommageable.

Même si ce sujet se suffit à lui-même par l’importance du problème et de son questionnement, comment ne pas profiter de l’occasion qui m’est offerte, pour accorder quelques lignes dans mon écrit, sur l’usure du minéral par la fréquentation excessive et intensive de voies sur certaines falaises.
Dans de nombreuses régions, les voies dont le calcaire est plus tendre, souffre des assauts répétés des grimpeurs.
Nous pouvons me semble t’il nous poser la question de l’intérêt de continuer à se mouvoir sur un minéral usé, dont les prises sont patinées et lisses comme une vitre !

Un grimpeur responsable et respectueux devrait à juste raison, prendre la décision de ne plus grimper sur un itinéraire altéré par le temps passé à le parcourir, avec un rocher qui ne peut plus absorber les agressions dues au carbonate de magnésium, afin de pallier à la sudation des mains, mais aussi aux adhérences répétées de la gomme des chaussons d’escalade.
Le minéral doit obligatoirement se régénérer. Il faut pour cela le laisser tranquille plusieurs années, afin de lui donner du temps pour qu’il retrouve son grain de peau idéal.
Le gestionnaire du site se doit de prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder les voies en question et le pratiquant par sa démarche responsable, de le respecter sans ambiguïtés.

Face à ces circonstances vécues, face à ces conditions concrètes et face à la réalité de certains problèmes pouvant émerger à tous moments, je souhaite fondamentalement, que le monde de la grimpe, à tous les niveaux d’engagements, soit totalement solidaire, réfléchi et responsable.

Je propose que des rencontres, des débats, avec l’ensemble des personnes concernées puissent être organisés. Que par une réflexion mutuelle émerge de véritables et de bénéfiques actions pour notre discipline.
En optant tous ensemble pour des décisions évolutives primordiales pour la sauvegarde de notre pratique, nous ferons j’en suis certain, bouger les lignes permettant alors de trouver les bonnes solutions pour changer et adapter les comportements, afin de vivre encore de belles aventures sur de nombreuses et variées parois rocheuses.

D’un naturel volontairement optimiste, je garde espoir !

Je reste à votre écoute et je vous souhaite une excellente année 2019.

Bien cordialement.

Jean-Marc Belle.
Grimpeur / Ouvreur.
Président du CAF Saoû Synclinal
© JMB 2019

nos activités de fin et début d'année

Le programme d'activités pour 2019 est en cours d'élaboration.

Nous profitons de la période hivernale pour effectuer l'entretien du site d'escalade.

IMG 1204

Nous reprenons le samedi 12 janvier, si vous pouvez donner de votre temps pour l'aide à la pérennisation du site d'escalade, n'hésitez pas à nous rejoindre.

IMG 1177

IMG 1174

Maxime

 

Le topo de Saoû édition 2017

Notre édition 2017 du Topo de Saoû est disponible. Si vous souhaitez  vous le procurer n’hésitez pas !
Vous trouverez le moyen de vous le procurer en allant dans la section "topo" du site, en nous envoyant le bon de commande.

Je vous remercie.
Cordialement.

Jean-Marc Belle.

Plus d'infos sur le Topo

Bon de commande

le sentier Mur du Son

Face à trop d'incivilité sur le sentier du secteur du mur du son, nous sommes intervenu afin de canaliser la fréquentation.

De ce fait beaucoup trop de personnes se permettant d'emprunter le pierrier à la descente cela
saccage le sentier est donc le terrain privé sur lequel vous évoluez...

Merci de respecter le tracé et de suivre les repères de signalisation.

Le 24 février 2017

Maxime

Mais Qu'est-ce Qui S'Passe? Observations Avifaune

Semaine du 28 mars au 1er avril 2016.
Le rdv de Mais Qu'est-ce Qui S'Passe? :
les matinées observations avifaune (oiseaux, faucons pélerins) en forêt de Saoû.
Avec le service Espace Naturel Sensible de la forêt de Saoû (conseil général de la drôme), le Club Alpin Français Saoû Synclinal et la Ligue de Protection des Oiseaux Drôme.

Faucon Pèlerin